Le récit de la sortie d’eau du bateau

Le jour de la sortie d'eau du bateau est arrivé. La période de chantier va commencer. Nous n'avons que le port à traverser pour aller à la cale de sortie d'eau de l'autre coté du port. Nous larguons les amarres avec l'aide de Christian, notre nouvel ami du bateau voisin. Luc fait des manoeuvres dans le port pour bien tester les moteurs et la capacité de Marie Soizic à bien tourner. thumb_GOPR0325_1024 La manoeuvre va consister à « garer » Marie Soizic entre deux murs construits de part et d’autre d’une cale en pente. thumb_GOPR0328_1024 Plusieurs personnes du chantier qui s’occupent de la sortie d’eau sont là pour récupérer les amarres que nous lançons à terre. Ils nous attachent avec deux amarres de chaque coté à l’avant et une de chaque coté à l’arrière. Notre ami Kevin est venu aider à la manoeuvre à terre. thumb_GOPR0330_1024 Nous arrivons à marée descendante. Ainsi le tracteur recule et positionne sa remorque sous le bateau. Le vent est la pluie nous ont accompagnés toute la matinée. thumb_GOPR0335_1024 Le positionnement doit être précis pour que Marie Soizic soit portée exactement au bon endroit pour ne pas risquer de basculer pendant le transport. thumb_GOPR0346_1024 Luc a mis sa combinaison de pêche à pieds. Ce sont des bottes qui se prolongent par une combinaison qui remonte jusque sous les bras. Comme ça il peut marcher dans l’eau en restant habillé et parfaitement sec. D’habitude c’est la tenue pour pêcher la crevette! Aujourd'hui c'est bien utile pour rester dans l'eau pour positionner la remorque. thumb_GOPR0374_1024 Le temps du calage, la mer est descendue. Le tracteur peut commencer à tirer Marie Soizic. C’est impressionnant de la voir perchée comme ça au dessus du sol… thumb_GOPR0376_1024 Le tracteur manoeuvre maintenant pour reculer Marie Soizic. La manoeuvre permet de mettre l’arrière de Marie Soizic au dessus d’un trou. En effet il faut enlever les safrans et il faut une grande hauteur sous Marie Soizic pour retirer la longue tige qui retient le safran. La safran est la partie sous l’eau du gouvernail. Quand on tourne la barre pour piloter le bateau on fait tourner le safran. C’est donc lui qui fait tourner le bateau. thumb_GOPR0382_1024 La manoeuvre est réussie pour enlever les deux safrans, il y en a un à l’arrière de chaque coque. Le bateau peut rouler et emprunte la même route que les voitures. Les personnes du chantier font la circulation pour arrêter les voitures et Marie Soizic fait une drôle de traversée! Les mouvements sont impressionnants, à chaque bosse sur la route Marie Soizic secoue, on est très attentif avec Luc et plutôt stressé! thumb_GOPR0385_1024 Marie Soizic arrive enfin devant le portail d’entrée du chantier… Marie Soizic est vraiment une grosse dame!! elle ne passe pas le portail!! Le tracteur manoeuvre pour serrer plus à droite et plus à gauche mais rien n’y fait, elle est trop large. thumb_GOPR0388_1024 Les personnes du chantier sont formidables et ne se laissent pas démonter face au problème. Ils décident de découper un poteau du portail et Marie Soizic entre enfin dans le chantier et est installée avec soulagement entre deux autres bateaux. thumb_GOPR0390_1024 IMG_1934 Il est 14h15; tout le monde est bien fatigué de cette matinée sous haute pression et chacun va se détendre et manger un morceau. Ca y est Marie Soizic est installée pour se refaire une beauté. A nous de jouer maintenant!  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *