Des nouvelles de Waterline!

Bonjour à tous! C'est la reprise des actualités de Waterline et des ateliers Kolibri! Nous sommes très contents de faire connaissance avec Jules qui travaille pour l'association L'enfant@l'hopital grâce à qui nous allons pouvoir échanger toutes les semaines avec les enfants! Nous sommes heureux de vous retrouver tous et impatients de faire connaissance avec les nouveaux enfants! On va essayer d'organiser avec Jules un skype pour discuter un peu!! On aurait bien aimé venir vous faire un coucou à Nantes mais on risque de manquer de temps pour cela.  

Où en est le chantier du bateau?

Marie Soizic notre catamaran est toujours en chantier. Nous avons eu de mauvaises surprises sur la coque. Il est resté trop longtemps contre le ponton de la foret Fouesnant avant que nous l'achetions. Appuyé sur ses pare battages (les protections sur les cotés) il s'est abimé et de l'eau est rentré dans la coque par les micro fissures. Nous avons tenté de laisser sécher comme on nous l'avait conseillé jusqu'au printemps mais rien n'a changé. Alors en juin nous avons décidé de prendre le taureau par les cornes et de régler le problème. Voici donc en images l'étendue du chantier et la satisfaction aujourd'hui d'avoir réglé ce problème de coque.

Le chantier coque en images

D'abord grattage à la main de l'antifooling, couche de peinture qui protège la partie immergée de la coque du bateau qu'on appelle "les oeuvres vives". Merci à Harley, Guillaume et Mickael pour leur aide!  img_0129 img_0128 Puis pour tenter de faire sécher la coque on a retiré  toute la couche blanche qui protège la structure qu'on appelle gel coat et on a mis à nu les couches de stratification. Ce sont des tissus de verres collés à la résine les uns par dessus les autres qui structurent le bateau.  img_0976Malgré les mois, la coque n'a pas séché.img_1185L'appareil qui mesure l'humidité dans la coque montrait toujours un trop grand taux d'humidité. img_0979 Il y a même des endroits où on pouvait voir sortir l'eau de la coque... une image pas sympathique du tout... img_2233-1Pas question de naviguer dans ces conditions avec un bateau qui s'abime de l'intérieur, il a fallu prendre des décisions importantes et initier en juin un chantier encore plus important.img_2247-1 Luc a enlevé toute la strate abimée jusqu'à découvrir la couche de mousse et s'apercevoir ainsi du mauvais état de la mousse à certains endroits. img_1640Il a alors décidé de retirer par endroit aussi la mousse jusqu'à la dernière peau en Kevlar qui constitue la coque. img_1647 Et quelque fois il a fallu couper très loin pour éliminer toute la mousse en mauvais état. img_1861 Puis nous avons recoupé de nouveaux panneaux de mousse.img_1867-1 Nous avons collé la mousse à la résine vynilester.  C'est une sorte de colle très étanche à l'eau. Cette réparation là a même été finie à deux heures du matin ! On voulait finir pour rendre sa solidité à la coque avant la repose du mat qui avait lieu juste le lendemain... img_1885Et voilà la mousse réparée.  img_1889Puis sur la mousse mise à nue sur la moitié de la coque tribord, nous avons recollé les couches de strates, un travail de couturier et de collage... img_2004 img_1993Aourégan une jeune femme dont c'est le métier nous a bien aidé pour cette partie là de réparation. Et voila la coque terminée comme si de rien n'était ! sauf qu'on sait que sous sa coque blanche maintenant il y a un bateau sain et solide!! Voila qui nous permet de voir la date de départ se rapprocher à grand pas!          

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *